CG-FILM © Tous droits réservés.  Réalisation www.eco-mediaprod.com

ACCUEIL.
CG-FILM SARL au capital de 76.225€ - Siège social et production - CG FILM Camargue - 27 Rue des Vanelles - 13129 Salin de Giraud / Arles - Tel : 04 42 48 85 37 - Fax : 04 42 48 89 64
CATALOG 2011.

Tourné avec le grand comédien Christian Barbier qui a été le partenaire de Jean GABIN, Alain DELON, Patrick BRUEL et d'autres. Toujours en exclusivité dans les salles. Sortie DVD différée en faveur de l'exploitation télévisuelle à l'étranger à compter de 2011. Il s'agit d'un film Français indépendant. Le cinéma indépendant n'existe plus en France depuis les années 1990. Pour Jimmy-Paul COTI, la prise de vue n’est pas un hold-up. Avec ce film, le réalisateur dresse un constat des évènements politico-financiers que la France à vécu des

années 1980 à nos jours tout en transportant le spectateur dans une aventure à dimension humaine au travers des paysages magnifiques des sept plus belles régions de France.

Ce film est aussi une prise de conscience sur les valeurs de notre temps, sur une vérité qui parfois dérange. C’est aussi un grand bol d’air frais, un message d’amour, de communion avec la nature et la vie.

Ask for the full version.

1856. Basse Camargue. L’industriel Henry Merle découvre une terre sauvage, battue par les vents et brûlée par le soleil où seuls, roseaux, salicornes et tamaris parviennent à pousser… A la recherche d’un territoire approprié à un approvisionnement en sel important, Henry Merle entreprend de dompter et façonner ces surfaces marécageuses. Il ordonne l’écoulement des eaux et donne naissance aux marais salants de Giraud. En quête de

travail, les premiers saisonniers affluent des régions avoisinantes. Pour la plupart, ils viennent déjà en Camargue récolter le sel sur les modestes salins du Badon et complète ainsi leurs maigres revenus tirés de l’élevage des moutons et du ramassage des châtaignes.

Dans une recherche incessante de productivité, Henry Merle, puis Péchiney, font venir des ouvriers des quatre coins du monde et du continent. Des familles entières se déracinent ou fuient leurs pays, attirés par l’Eldorado Camarguais. Dans une épopée humaine hors du commun, ces familles, aux cultures et religions si différentes, apprennent à cohabiter, à se comprendre. Ensemble ils façonnent les étangs pour l’exploitation du sel, symbole d’alliance et de fidélité. Et si l’alliance est parfois mise à rude épreuve, les saliniers resteront fidèles à leur terre d’adoption.

 

Salin-de-Giraud, la petite Europe avant l’heure, était née.

 

Quelques décennies plus tard, Ernest Solvay, autre industriel, autodidacte, inventeur, politicien aux idées avant-gardistes, implante à son tour une usine de produits dérivés du sel. Il instaure une logique de gestion du personnel dite paternaliste qui lui permet d’obtenir les meilleurs rendements. Pour des raisons pratiques il implante son usine au bord du Grand Rhône et bâtit une cité respectueuse des règles hiérarchiques mais à bonne distance des quartiers Merle et Péchiney. En ces temps difficiles, tout divise ce village pluriculturel pourtant uni dans l’exploitation du sel et de ses dérivés.

Un siècle plus tard le schéma routier du village témoigne encore de la division d’antan. Les entreprises Henry Merle, devenu Pechiney puis Salin du Midi ainsi que l’usine Solvay, ont construit de toutes pièces ce petit bourg cosmopolite, chargé d’histoire. L’improbable cohabitation de ses habitant donna lieu dans les premiers temps à des tensions régulières entre l’est et l’ouest du village, avant tout divisé par les fortes affiliations aux deux maisons mères. Au fil du temps, une identité particulière s’est reconstruite entre les quartiers Pechiney et Solvay. Mais aujourd’hui une nouvelle grande mutation se dessine. L’usine des Salins du Midi licencie, l’usine Solvay est rachetée en partie, des projets immobiliers s’affichent, la plage, ressource marchande pourrait fermer. Le tissu économique est menacé et tous ignorent quelle sera l’issue.

Pourtant, les Saliniers se tournent ensemble vers leur avenir sans jamais oublier leurs racines, sans jamais oublier leur sel.

Car c’est ici que s’est écrite leur épopée, à Salin de Giraud, au coeur de la Camargue sauvage.

LES SABOTS DE VENUS

LES SABOTS DE VÉNUS

Un film de Jimmy-Paul COTI

Long métrage – 35mm – 90mn – DOLBY SRD – 2003

Festival de Cannes 2003

Comédie d’aventure tout public

Traduit en Anglais – Italien – Allemand

THE LADY’S SLIPPERS

A Jimmy-Paul COTI movie

Full-length film – 35mm – 90mn – DOLBY SRD – 2003

Cannes Festival 2003

Adventure comedy - all audience.

Already translated in English – Italian – German

LES CHEMINS DE L’OR BLANC

LES CHEMINS DE L’OR BLANC

Un documentaire de Jimmy-Paul COTI

Film documentaire européen en projet - 90 mn

 

 

THE ROADS OF THE WHITE GOLD

A Jimmy-Paul COTI documentary

European documentary project

90 mn

Co-production.
CATALOGUE 2011 EN
English Version.